L'Estampille/L'Objet d'Art hors série n° 95
CHEFS-D'ŒUVRE DE BUDAPEST

N° 95 - mars 2016

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,50 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,50 €

ISSN : 0998-8041

D’Andrea Pisano à Egon Schiele, de Véronèse à Claude Monet, le musée du Luxembourg dévoile les joyaux des collections du musée des Beaux-Arts de Budapest. Est déployé en contrepoint un florilège d’œuvres des plus grands représentants de l’art hongrois (tel Rippl-Rónai) provenant de la Galerie nationale hongroise. 85 tableaux, sculptures et dessins insignes composent un séduisant parcours à travers l’art européen.

Articles

Budapest dévoile ses trésors
Le musée des Beaux-Arts de Budapest et la Galerie nationale hongroise. Le destin d'une collection
La fin du Moyen Âge
La Renaissance germanique
L'Italie du Cinquecento
Crise et triomphe de la peinture religieuse
Le Siècle d'or hollandais
Portraits et figures
Impressionnisme et postimpressionnisme

L'âge d'or de la peinture hongroise

Dans les années 1860 émerge, à la faveur d’un essor économique sans précédent, une génération de peintres en quête de modernité. Formés le plus souvent à Munich et Paris auprès des avant-gardes, ces artistes qui multiplient les voyages à travers l’Europe conservent avec leur terre natale un lien indéfectible.

Auteur : Agnès Delannoy

Magazine : L'Estampille/L'Objet d'Art hors série n° 95 Page : 42-49

Date : 01/03/2016

Vous aimerez aussi

L'âge d'or de la peinture hongroise

L'âge d'or de la peinture hongroise

Exposition au musée des Beaux-Arts de Dijon La Hongrie de 1869 à 1914 Courbet, le réalisme français et son influence en Europe centrale Les raports entre artistes hongrois, allemands et français Mihály Munkácsy et Lászlo Paál en France Nagybánya et la nouvelle vision de la nature Le tournant vers l'art moderne à l'exposition universelle de 1900 József Rippl-Rónai et les Nabis Originalité de l'art nouveau hongrois

n°24 - Juillet/Août 1995

9,50 €

Découvrir
TOKYO – PARIS. CHEFS-D’ŒUVRE DU BRIDGESTONE MUSEUM OF ART

TOKYO – PARIS. CHEFS-D’ŒUVRE DU BRIDGESTONE MUSEUM OF ART

Le Bridgestone Museum de Tokyo est actuellement fermé pour travaux. L’occasion pour le musée de l’Orangerie d’accueillir une belle sélection de la collection constituée par l’industriel Shôjirô Ishibashi. Des œuvres, françaises principalement, y côtoient des toiles d’artistes japonais, pour un parcours qui nous mène de la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à l’art d’après 1945.

n°113 - avril 2017

9,50 €

Découvrir
LA REOUVERTURE DU RIJKSMUSEUM A AMSTERDAM

LA REOUVERTURE DU RIJKSMUSEUM A AMSTERDAM

Après dix ans de travaux et un chantier qui a suscité bien des polémiques, le plus célèbre des musées hollandais rouvre ses portes. Sa réhabilitation a permis de remettre en valeur l’architecture et le décor originels conçus par Pierre Cuypers et de déployer avec une plus grande lisibilité des collections pléthoriques. Elle a aussi et surtout permis de confronter le vieux Rijksmuseum à des défis nouveaux, ceux du XXIe siècle, qui vont bien au-delà de la traditionnelle mission conférée...

n°206 - Avril 2013

9,50 €

Découvrir
Vermeer et les maîtres de la peinture de genre

Vermeer et les maîtres de la peinture de genre

Figure tutélaire de la peinture de genre hollandaise, Vermeer est à l’honneur au Louvre, où l’on peut voir rassemblées douze de ses toiles. L’intérêt de l’exposition va pourtant bien au-delà de ce tour de force : il tient dans la réunion, autour de ces tableaux, d’œuvres des nombreux peintres hollandais de la seconde moitié du XVIIe siècle qui, comme Vermeer, ont porté la scène de genre à son apogée, et dans la réévaluation de ce que ce dernier y a apporté. Fruit d’une...

n°109 - Février

9,50 €

Découvrir