L'Estampille/L'Objet d'Art n° 522
Bosch. Les nouvelles attributions

N° 522 - avril 2016

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

Version application Lecture & conservation sur smartphone ou tablette

8,99 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,80 €

ISSN : 9770998804003

Au sommaire de ce numéro :
Un portfolio consacré à la collection de papiers peints du musée des Arts décoratifs, qui compte près de 400 000 pièces.
Un dossier spécial Jérôme Bosch, à l'occasion du 500e anniversaire de sa mort et de la publication d'un remarquable catalogue raisonné, fruit des recherches récentes du Bosch Research and Conservation Project.
Le musée des Beaux-Arts de Rennes retrace l'histoire tumultueuse des tapisseries tissées entre 1897 et 1924 par la manufacture des Gobelins pour le Parlement de Bretagne.
Le musée Gustave Moreau réunit les œuvres du maître et celles de son disciple préféré, Georges Rouault, à l'occasion d'une exposition originale.
Le musée de l’Armée consacre sa nouvelle exposition à l’épisode final de l’épopée napoléonienne, l’exil à Sainte-Hélène, et présente une sélection de meubles historiques tout juste restaurés, ayant appartenu à l'empereur.
Le musée d’Orsay célèbre la figure singulière du Douanier Rousseau (1844-1910), à ­travers une exposition qui se distingue des dernières rétrospectives en confrontant les œuvres du maître à des peintures classiques ou de ses contemporains l’ayant ­inspiré, et à celles des artistes de l’avant-garde pour lesquels il a énormément compté.

Actualités

Picasso sculpteur. La création en mouvement
L'art et l'enfant
Des affiches pour changer le monde
George Desvallières, peindre l'âme
Joyaux des musées de Budapest
Les décors parisiens d'Albert Maignan
Les belles de Nantes prennent les eaux
Modigliani sculpteur et portraitiste
Les sorcières de Bruegel
Une collection de gravures de Rembrandt
Marcello, mondaine et artiste
Paul Signac à l'honneur

Jean Dubuffet : "Tout est paysage"

Jean Dubuffet (1901-1985) affirme à la fin de sa vie : « Me voici enfin lassé de toutes ces images instituées : effigies humaines pour commencer, puis les arbres, les maisons et tous les objets identifiables ». Le parcours de cet artiste majeur qui a aussi bien influencé David Hockney et Keith Haring que Georg Baselitz, est aussi atypique que son œuvre : rappelons qu’il a déjà 41 ans lorsqu’il choisit de renoncer à son métier de négociant en vin pour se consacrer à l’art. En une centaine de peintures et de sculptures, la fondation Beyeler célèbre magistralement cet artiste inclassable qui s’est affranchi des normes et des conventions, en prenant pour fil rouge le paysage. Par Myriam Escard-Bugat

Magazine : L'Estampille/L'Objet d'Art n° 522 Page : 17-17

La Fondation du patrimoine fête ses 20 ans
Musées
Ventes futures
11e édition des Journées Marteau
Ventes publiques françaises : les résultats
Authenticité et vols
Versailles : les mécomptes de Perrault
Entretien avec Anthony Crichton-Stuart
La Tefaf confirme son hégémonie
Adjugés
Lectures choisies
Calendrier des expositions

Articles

Vous aimerez aussi

RAPHAËL À CHANTILLY – Le maître et ses élèves

RAPHAËL À CHANTILLY – Le maître et ses élèves

Les Carnets de Chantilly

19,50 €

Découvrir
LES FRÈRES LE NAIN

LES FRÈRES LE NAIN

Bons génies de la sympathie humaine

68,00 €

Découvrir
LA PEINTURE RELIGIEUSE EN FRANCE, 1685-1789

LA PEINTURE RELIGIEUSE EN FRANCE, 1685-1789

De la commande à la création

115,00 €

Découvrir
LA SCULPTURE BOURBONNAISE entre Moyen Âge et Renaissance

LA SCULPTURE BOURBONNAISE entre Moyen Âge et Renaissance

Prêt exceptionnel du musée du Louvre

15,00 €

Découvrir