L'Estampille/L'Objet d'Art n° 520
Lyon : les musées des Tissus et des Arts décoratifs en péril

N° 520 - février 2016

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 €

Version application Lecture & conservation sur smartphone ou tablette

8,99 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,00 €

ISSN : 0998-8041

Au sommaire de ce numéro :
Un dossier spécial sur les musées des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon qui, malgré leurs collections d'une incroyable richesse, sont menacés de fermeture.
Une exposition consacrée au peintre Zao Wou-Ki se tient actuellement à la fondation Gianadda à Martigny, et une autre rend hommage à Andrea Schiavone, peintre de la Renaissance vénitienne, au musée Correr.
Une étude inédite revient sur le destin de deux pendules par Charles-Athanase Pinon et Jean-Louis Prieur, livrées pour le mariage du futur roi Louis XVI.
Découvrez les "figures de fantaisie", à la lisière de la scène de genre, de la peinture d’histoire ou de l’allégorie, actuellement à l'honneur au musée des Augustins à Toulouse.
La fondation Rosengart qui abrite à Lucerne, en Suisse, un florilège d’œuvres modernes acquises par le marchand d’art Siegfried Rosengart et sa fille Angela depuis les années 1940, vous ouvre ses portes.

Actualités

Un XVIIIe sous le signe de la galanterie
Delacroix : "il faut imiter l'antique"
L'art senufo au sommet
Émile Verhaeren : poète et critique d’art entre deux siècles
La guerre vécue par les artistes

Un goût princier

C’est à Aix-en-Provence, au cœur de l’hôtel de Caumont restauré l’année passée, qu’une partie des collections du prince de Liechtenstein a pris, le temps d’une exposition, ses quartiers d’hiver. S’inscrivant dans la politique de présentation au public des chefs-d’œuvre issus des collections princières, cette sélection d’une quarantaine de peintures du XVIe au XIXe siècle permet de mesurer plus précisément le goût de cette illustre dynastie européenne qui, à partir du XVIIe siècle, entreprit de rassembler des œuvres qui constituent encore aujourd’hui l’une des plus importantes collections privées au monde. Par Olivier Paze-Mazzi

Magazine : L'Estampille/L'Objet d'Art n° 520 Page : 10-10

Tableaux hollandais de la collection royale d'Angleterre
Visions du Paradis, le chef-d’œuvre de?Botticini
Ellsworth Kelly : mort d’un poète de la forme pure
Musées
Patrimoine
In-Sook Son ou la broderie au firmament
Un manuscrit en quête de propriétaire
Opéra Garnier : triste mise en scène
Entretien avec Vincent Fraysse, commissaire-priseur à Paris
2015 une année sans surprise
Adjugés
Lectures choisies
Calendrier des expositions

Articles

Vous aimerez aussi

L'Objet d'Art

-15%*

L'Objet d'Art

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros

Version numérique

84 € au lieu de 99 €*

Epuisé
L'Objet d'Art hors-séries

-15%*

L'Objet d'Art hors-séries

6 HORS-SÉRIES
6 hors-séries à paraître

Toutes les plus grandes expositions en France et ailleurs

48 € au lieu de 57 €*

Ajouter au panier
Dossier de l'Art

-15%*

Dossier de l'Art

ABONNEMENT 1 AN
10 numéros / an

Monographie sur un sujet prestigieux d'histoire de l'art

81 € au lieu de 95 €*

Ajouter au panier
Petit Léonard

-15%*

Petit Léonard

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

Découverte des arts et de notre patrimoine en famille !

56 € au lieu de 66 €*

Ajouter au panier