L'Estampille/L'Objet d'Art n° 513
Versailles : Le bosquet du Théâtre d’Eau, le bassin de Latone restauré

N° 513 - juin 2015

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 €

Version application Lecture & conservation sur smartphone ou tablette

8,99 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,00 €

ISSN : 0998-8041

Au sommaire de ce numéro :

L'enfance retrouvée du bosquet du Théâtre d'Eau ?
Le bosquet du Théâtre d’Eau était au temps de Louis XIV l’un des plus spectaculaires créés par Le Nôtre. Son histoire vient de connaître une nouvelle et heureuse métamorphose, sous la houlette du paysagiste Louis Benech, qui l’a entièrement réaménagé, avec la collaboration du sculpteur verrier Jean- Michel Othoniel.

PORTFOLIO : L'art des sculpteurs de la Côte d'Ivoire au Quai Branly
Les Gouro et les Baoulé au centre, les Dan à l’ouest, les Sénoufo au nord, les Lobi au nord-est et les peuples lagunaires au sud-est... Les peuples qui habitent la Côte d’Ivoire et ses régions limitrophes se caractérisent par une riche production sculptée. Longtemps étudiée par les ethnologues sous le seul angle rituel et sacré, celle-ci sort aujourd’hui de l’anonymat grâce aux découvertes récentes. Au fil du parcours de l’exposition se révèlent ainsi plus de 300?œuvres, regroupées par ethnie et par artiste, toutes saisissantes et surprenantes.

La villa Cavrois, sauvetage d'un chef-d'œuvre Art déco
On a souvent coutume de parler de « renaissance » à chaque restauration réussie. Rarement le terme aura été aussi adéquat pour qualifier le retour à la vie de la villa Cavrois, œuvre d’art totale un temps condamnée, qui ouvre ses portes au public le 13 juin prochain. Ultime commande privée passée à Robert Mallet-Stevens par un commanditaire soucieux d’avant-garde, elle constitue l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture domestique du XXe siècle.

Un ensemble inédit d'orfèvrerie du XXe siècle
Dans la première moitié du XXe siècle, l’orfèvrerie joua un rôle primordial dans le renouvellement des formes. Des ­arabesques florales de l’Art nouveau à la progressive géométrisation de la ligne, plusieurs générations d’orfèvres rivalisèrent de créativité et de virtuosité technique. Leurs œuvres recherchées des amateurs sont aujourd’hui très rares, à l’instar des pièces extraordinaires réunies en une trentaine d’années par Pascal Peultier ; une collection inédite que nous dévoile Édouard de Sevin, expert en orfèvrerie.

Léonard de Vinci en vedette à Milan
Une Exposition universelle et un génie universel : le Palazzo Reale à Milan accueille, après Londres et Paris, une nouvelle exposition ambitieuse consacrée à Léonard de Vinci. Avec des partis pris différents et pléthore d’œuvres, elle veut embrasser toutes les facettes créatrices de l’artiste. Elle offre également l'occasion d'admirer la récente restauration de La Belle Ferronnière.

La rose tardive de la Sainte-Chapelle retrouve sa?jeunesse
Après six ans de travaux, l’ambitieux chantier de restauration de la Sainte-Chapelle vient de s’achever avec la repose de la grande rosace de l’Apocalypse sur la façade occidentale du bâtiment. Ce vitrail du XVe siècle, voulu par le roi Charles VIII, révèle une facture tout à fait exceptionnelle.

Michel Leiris, inclassable et insoumis
Le Centre Pompidou-Metz consacre une magistrale exposition à Michel Leiris (1901-1990), écrivain, poète et ethnologue, témoin et acteur privilégié du bouillonnement intellectuel parisien. Des centaines de livres, lettres et documents d’archives dialoguent avec 250 œuvres signées par les artistes dont il fut proche, tels Masson, Picasso, Miró, Lam ou Bacon.

Actualités

Articles

L'enfance retrouvée du bosquet du Théâtre d'Eau
L'art des sculpteurs de la Côte d'Ivoire au Quai Branly
La villa Cavrois, sauvetage d'un chef-d'œuvre Art déco
Un ensemble inédit d'orfèvrerie du XXe siècle

Léonard de Vinci en vedette à Milan

Une Exposition universelle et un génie universel : le Palazzo Reale à Milan accueille, après Londres et Paris, une nouvelle exposition ambitieuse consacrée à Léonard de Vinci. Avec des partis pris différents et pléthore d’œuvres, elle veut embrasser toutes les facettes créatrices de l’artiste. Par Vincent Delieuvin, conservateur de la peinture italienne du XVIe au musée du Louvre

Magazine : L'Estampille/L'Objet d'Art n° 513 Page : 60-69

La rose tardive de la Sainte-Chapelle retrouve sa?jeunesse
Michel Leiris, inclassable et insoumis

Fiches

Vous aimerez aussi

L'Objet d'Art

-15%*

L'Objet d'Art

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros

Version numérique

84 € au lieu de 99 €*

Epuisé
L'Objet d'Art hors-séries

L'Objet d'Art hors-séries

6 HORS-SÉRIES
6 hors-séries à paraître

Toutes les plus grandes expositions en France et ailleurs

48 € au lieu de 57 €*

Ajouter au panier
Dossier de l'Art

Dossier de l'Art

ABONNEMENT 1 AN
10 numéros / an

Monographie sur un sujet prestigieux d'histoire de l'art

81 € au lieu de 95 €*

Ajouter au panier
Petit Léonard

Petit Léonard

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

Découverte des arts et de notre patrimoine en famille !

56 € au lieu de 66 €*

Ajouter au panier