L'Objet d'Art n° 345
La sonde ionique et le jardin secret des émeraudes

N° 345 - Mars 2000

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 €

ISSN : 0998-8041

Lambert Doomer, paysages de France au XVIIe siècle. Chefs-d'oeuvre du verre vénitien. Michel-Ange, le Cupidon de Manhattan. Les époques du meuble autrichien réunies par le Mobilier Impérial.

Sommaire

Lambert Doomer, vues de France
Verres de Venise et façon de Venise

Le jardin secret des émeraudes

La recherche scientifique vient d'élargir le champ de nos connaissances en Histoire de l'Art, dans un domaine peu étudié, celui de l'histoire des gemmes. Dorénavant, l'origine géographique des émeraudes est scientifiquement déterminable. Qu'elles proviennent d'Egypte, du Pakistan, d'Afghanistan, de Colombie, d'Autriche ou d'Afrique, elles n'ont plus de secret pour l'Institut de Recherche pour le Développement (I.R.D.) et le Centre de Recherches Pétrochimiques et Géochimiques-Centre National de Recherche Scientifique (C.R.P.G.-C.N.R.S.) de Nancy. En effet, après avoir étudié la spécificité des émeraudes provenant de tous les sites d'exploitation actuels ou passés, ce laboratoire a établi une base de données des caractéristiques isotopiques des gisements mondiaux. Outre la fiabilité de l'analyse, qui repose sur la spécificité de certains rapports entre les atomes d'oxygène, la nouveauté de la technique et son intérêt majeur pour l'Histoire de l'Art résident dans l'emploi d'une nouvelle sonde considérée comme non destructive. Or, jusqu'à présent, l'analyse des gemmes impliquait une destruction partielle voire intégrale, empêchant tout examen de pierres de collection ou commercialement importantes. Ce nouveau moyen scientifique nous apporte des révélations inattendues sur l'histoire des gemmes. Des sites antiques, inconnus jusqu'à ce jour, au Pakistan et en Afghanistan, sont d'ores et déjà révélés. Un regard plus scientifique est posé sur certains mythes. Réservée à la recherche, la sonde est, depuis septembre 1999, accessible aux musées et aux particuliers via le laboratoire de la Chambre de Commerce de Paris qui vient, à l'instigation de l'Association Française de Gemmologie, de s'en assurer l'exclusivité.

Auteur : Heuzé Michèle

Magazine : L'Objet d'Art n° 345 Page : 52-65

Le Cupidon de Manhattan
Maria Ludovica, Biedermeier, néo-rococo, Wiener moderne

Fiches

Vous aimerez aussi

L'Objet d'Art

-15%*

L'Objet d'Art

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros

Version numérique

84 € au lieu de 99 €*

Epuisé
L'Objet d'Art hors-séries

-15%*

L'Objet d'Art hors-séries

6 HORS-SÉRIES
6 hors-séries à paraître

Toutes les plus grandes expositions en France et ailleurs

48 € au lieu de 57 €*

Ajouter au panier
Dossier de l'Art

-15%*

Dossier de l'Art

ABONNEMENT 1 AN
10 numéros / an

Monographie sur un sujet prestigieux d'histoire de l'art

81 € au lieu de 95 €*

Ajouter au panier
Petit Léonard

-15%*

Petit Léonard

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

Découverte des arts et de notre patrimoine en famille !

56 € au lieu de 66 €*

Ajouter au panier