L'Estampille/L'Objet d'Art n° 480
Dodin, peintre virtuose de la manufacture de Vincennes-Sèvres

N° 480 - Juin 2012

8,00 €

ISSN : 0998-8041

Pour son numéro de juin, L’Estampille/L’Objet d’Art donne la parole à l’historien de l’art Werner Spies, à l’occasion de la parution chez Gallimard de ses écrits majeurs sur la littérature et l’art. Cima da Conegliano, peintre majeur de la Renaissance vénitienne est également à l’honneur, dans le cadre de l’exposition organisée par le musée du Luxembourg, tout comme les collections du château de Waddesdon Manor dont Lord Rothschild nous présente les dernières acquisitions, tel le Château de cartes de Chardin. Vous découvrirez également un vase en grès cérame méconnu d’Isidore De Rudder, récemment extrait des collections du Petit Palais ainsi que le château de Racconigi, la somptueuse résidence d’été des princes de Savoie en Piémont. Enfin, nous rendrons hommage à l’œuvre du peintre sur porcelaine tendre Charles Nicolas Dodin, à qui le château de Versailles consacre une vaste exposition et qui contribua largement à l’âge d’or de la manufacture de Vincennes-Sèvres.

Actualités

C’est l’arrêt que l’on espérait. La Cour de cassation1 vient de décider que les exemplaires en bronze de La Vague ne pouvaient pas être considérés comme des œuvres originales de Camille Claudel, car ils avaient été obtenus, non pas à partir d’un modèle orignal de l’artiste, en terre ou en plâtre, mais par surmoulage d’une œuvre achevée en onyx et en bronze. La haute juridiction a, en effet, déclaré que “seules constituent des exemplaires originaux les épreuves en bronze à tirage limité coulées à partir du modèle en plâtre ou terre cuite réalisé par le sculpteur personnellement…”
Par François Duret-Robert

Magazine : L'Estampille/L'Objet d'Art n° 480 Page : 26-27

Articles

Fiches